LA SYMBOLIQUE DE LA RÉSISTANCE: UN TRAJET DE GYZIZ AUX ARTISTES DE LA RUE

ARNADOS TINOS

 

Du 15 juillet au 15 Septembre 2021

 

ENTRÉE GRADUITE

L’exposition d’art La Symbolique de la résistance : Un trajet de Gyzis aux artistes de la rue, à l’occasion du riche cadre conceptuel de l’action «Grèce 2021», présente la manière dont la création grecque des 200 dernières années a capturé et investi symboliquement la résistance á l’usurpation de la liberté.

De L’École Secrète (1886) de Nikolaos Gyzis à l’art conceptuel de la période de la dictature et aux représentations contemporaines des artistes de la rue, l’exposition à travers différentes époques narratives des oeuvres crée des confrontations visuelles et compose des récits qui remuent et mobilisent la mémoire collective et la conscience.

L’exposition est localisée à Tinos et plus précisément dans le village d’Arnados, où l’environnement atmosphérique de la cave médiévale, symboliquement investie de la légende de l’école secrète a été une source d’inspiration pour l’œuvre homonyme de Gyzis. L’architecture particulière du village avec ses arches médiévales et les rues pavées est utilisée dans la présentation de l’exposition au profit de la sensation expérientielle, directe et tangible du spectateur. Composant un trajet historico-artistique dans lequel l’art et la politique se croisent, à l’intérieur des arcades sont placées des reproductions d’œuvres de : A. Akrithakis, D. Alithinos, V. Caniaris, Y. Gaïtis, V. Katraki, Y. Psychopedis, G. Simossi, A. Tassos, Theodoros sculpteur, C. Tsoclis et C. Xenakis. Simultanément, une fresque originale à grande échelle de M. Anastasakos est installée à l’entrée du village représentant l’expression contemporaine de la résistance aux pages difficiles de notre réalité moderne.

L’architecture labyrinthique d’Arnados, en combinaison avec le vent fort de l’île contribue, à la création d’une expérience immersive qui active les sens du spectateur en aiguisant la puissance symbolique des œuvres. Concrètement, le visiteur de l’exposition, suivant une rétrospection symbolique du passé, part de l’art de la rue contemporain et à travers les arches labyrinthiques passe à la sombre réalité de sept périodes de l’histoire grecque moderne et contemporaine (programmes d’austérité, tragédie migratoire, dictature, troubles politiques d’après-guerre, guerre civile, l’occupation allemande et révolution grecque) pour arriver à l’œuvre symboliquement chargée de Gyzis et la représentation mythopoétique de la révolution grecque (1821).

Dans le champ chargé idéologiquement entre légende et réalité, les œuvres représentatives de l’art comme résistance symbolique s’inscrivent dans une approche pionnière de l’histoire à travers ses repères spatiaux, mnémotechniques et symboliquement emblématiques.

L’exposition aura lieu du 15 juillet au 15 septembre dans le village traditionnel d’Arnados sur l’île de Tinos.

L’exposition a été organisée par EuroMare, avec l’historienne de l’art Alia Tsagkari, sous les auspices du Comité « Grèce 2021 » et de la municipalité de Tinos, avec le soutien de Βallis Winery et Estia Services.

Pour la visite virtuelle de l’exposition, cliquez ICI.

Photo: @Elena Marinou 2021